INFORMATIONS
POUR LES
PARENTS
Promotion allaitement maternel Suisse

Prises de position

06/2021

Prise de position de la commission scientifique de Promotion allaitement maternel Suisse

Contamination du lait maternel par les dioxines ; le lait maternel reste le meilleur aliment pour les nourrissons

Selon une analyse réalisée en 2018 par le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa), le lait maternel est toujours contaminé par des dioxines. Tant l’Organisation mondiale de la santé (OMS) que le chimiste de l’Empa qui a effectué l’analyse et un toxicologue du Centre suisse de toxicologie humaine appliquée de l’Université de Bâle considèrent que les avantages de l’allaitement l’emportent sur les risques associés à l’exposition aux dioxines : le lait maternel étant le meilleur aliment pour les nourrissons, il est recommandé sans réserve.

La commission scientifique de Promotion allaitement maternel Suisse partage l’avis de l’OMS : les avantages de l’allaitement sont plus importants que les risques associés à l’exposition aux dioxines. La recommandation de l’OMS d’allaiter jusqu’à l’âge de deux ans et au-delà s’applique également aux pays industrialisés. Les anticorps contenus dans le lait maternel protègent les bébés contre les maladies infectieuses. En outre, les bébés nourris au sein ont un risque moindre d’obésité, de maladies cardiovasculaires, d’hypertension artérielle et d’allergies à l’âge adulte.

La contamination du lait maternel par des agents toxiques doit être considérée dans le contexte de la pollution de l’environnement. Le lait maternel est un bon indicateur des polluants que l’organisme absorbe avec la nourriture, par exemple. Mais le problème de l’exposition aux substances chimiques présentes dans l’environnement se pose déjà pendant la grossesse, et non seulement dans la période d’allaitement. Et une fois que l’enfant a commencé à manger d’autres aliments, il continuera à ingérer des dioxines tout au long de sa vie. L’analyse de l’Empa montre que depuis les années 1990, les niveaux de dioxine ont été réduits à un sixième grâce aux filtres et aux interdictions. Il est toutefois impératif de réduire davantage les polluants environnementaux.

En réponse à la question de savoir si on peut recommander aux mères d’allaiter au vu de ces données, la Confédération déclare : En tant qu’alimentation naturelle des nouveau-nés et des nourrissons, l’allaitement est recommandé pendant les premiers mois de vie par l’OMS, la Société suisse de pédiatrie et l’OSAV. Il est associé à des avantages pour la santé de l’enfant et de la mère. Le lait maternel est adapté de manière optimale aux besoins nutritionnels de l’enfant et, grâce à sa composition, il favorise le développement du système immunitaire de l’enfant. L’allaitement peut également contribuer à renforcer le lien affectif entre la mère et l’enfant.


plus d'information:

08/2019

Projet Stretto 3; révision des ordonnances

Ordonnance du DFI sur les denrées alimentaires destinées aux personnes ayant des besoins nutritionnels particuliers OBNP
Prise de position (en allemand) >>

Adresse
de fr it en
0
Semaine mondiale                    >Symposiums                               >Politique                                              >Interpellation 19.3674Motion 18.4061Motion 17.3661Prises de positionArticle de presseInfopostInformations aux médias