INFORMATIONS
POUR LES
PARENTS
Promotion allaitement maternel Suisse

Rapports annuels


« Corona », le thème central de l’année 2020

Rarement nous avons vécu une année qui aura été tellement marquée par un seul thème que 2020. Chez Promotion allaitement maternel Suisse également : COVID-19 partout ! Au début de l’année, tout semblait encore dans l’ordre – jusqu’à ce que le coronavirus ait mis notre quotidien sens dessus dessous. Au vu de l’imprévisibilité des évolutions, nous avons été confrontés au défi de réorganiser rapidement et avec souplesse. Une grande partie des travaux du

secrétariat a été effectuée depuis le bureau à domicile. La séance du conseil de fondation, prévue au printemps,
tout au début de la pandémie, a dû être annulée au dernier moment, les décisions ont été prises par  correspondance. Comme on s’était entretemps habitué à Zoom, la réunion d’automne a pu se dérouler en  visioconférence.


De nouvelles questions se sont posées aux femmes enceintes et allaitantes. Alors qu’au début, l’incertitude régnait et des recommandations contradictoires ont été publiées, les expertes et experts ont rapidement convenu que  même les mères infectées peuvent allaiter leur enfant si elles respectent les règles d’hygiène et de conduite.


Le personnel soignant joue un rôle clé en cas de pandémie. Les naissances continuent d’avoir lieu et nécessitent des soins. Nous tenons à exprimer notre gratitude à toutes les personnes qui ont assuré le meilleur soutien possible aux mères et aux enfants dans ces circonstances difficiles.


En 2020, Promotion allaitement maternel Suisse a accueilli Andrea Weber-Käser comme nouveau membre du  conseil de fondation et Céline Fischer Fumeaux comme nouveau membre de la commission scientifique. Nous les remercions pour leur volonté de soutenir l’allaitement maternel et de contribuer au développement de la fondation.


Depuis 20 ans, Promotion allaitement maternel Suisse s’emploie pour la mise en place de conditions juridiques et sociales optimales pour l’allaitement maternel. Même si les taux d’allaitement juste après l’accouchement ont  atteint un niveau réjouissant en Suisse, il reste encore beaucoup à faire pour que le plus grand nombre possible d’enfants puisse profiter d’une durée d’allaitement prolongée. C’est ce que démontre également le Rapport 2020  pour la Suisse de la World Breastfeeding Trend Initiative (WBTi), qui attribue à notre pays 48 points sur 100 pour les dix indicateurs.


Même si la question de la protection de l’environnement a été reléguée au second plan par la pandémie : le changement climatique reste l’un des problèmes les plus urgents auxquels notre planète est confrontée. L’allaitement maternel est un modèle du lien entre la santé humaine et l’écosystème et doit donc être soutenu dans tous les domaines d’action. La semaine mondiale de l’allaitement maternel 2020 a donné l’occasion d’attirer  l’attention sur l’impact de l’alimentation des nourrissons sur l’environnement et le changement climatique.


L’environnement était également au centre du symposium de Lausanne, avec des exposés passionnants autour du thème « Allaitement et santé environnementale ». La santé mentale après la naissance, autre sujet d’actualité, a été abordée lors du symposium de Zurich. Les résumés des exposés se trouvent dans le présent rapport annuel, les  diapositives sont disponibles sur notre site internet.


Je tiens à remercier sincèrement toutes les personnes qui, au cours de cette année spéciale, ont travaillé avec nous en faveur des parents, des enfants et de l’environnement, en particulier nos partenaires, nos collaboratrices et les  membres de la commission scientifique et du conseil de fondation.


Yvonne Feri
Présidente du conseil de fondation

 


Changement à la présidence – travail politique

Ursula Zybach, présidente de longue date, a démissionné en avril 2019. Depuis la création de la fondation en l’an 2000, elle s’est mise au service de Promotion allaitement maternel Suisse et elle a présidé le conseil de fondation depuis 2007. Ursula Zybach a apporté de précieuses impulsions et a contribué, grâce à ses profondes connaissances et sa large expérience, de manière significative au développement de la fondation. Je tiens à lui exprimer ma vive reconnaissance.

 

À l’occasion de sa réunion du 5 avril 2019, le conseil de fondation m’a élue comme nouvelle présidente. Je me réjouis de relever ce défi et m’employer, avec l’équipe de Promotion allaitement maternel Suisse, en faveur de conditions juridiques et sociales optimales pour l’allaitement maternel. L’environnement social doit être conçu de manière à ce que l’allaitement soit possible pour toutes celles qui le souhaitent. En aucun cas, cependant, il ne faut faire pression sur les femmes pour qu’elles allaitent.

 

La semaine mondiale de l’allaitement maternel 2019 a attiré l’attention sur l’importance de la protection sociale des parents et leur protection par la loi du travail. Il y a cent ans, l’Organisation internationale du Travail a intégré pour la première fois la protection de la maternité dans une convention. En Suisse, l’allocation de maternité a été introduite en 2005. Depuis 2014, la loi sur le travail prévoit des pauses d’allaitement rémunérées pendant la première année de vie de l’enfant. Les femmes en âge de procréer se trouvent généralement en pleine vie active et constituent un important facteur de succès dans l’économie suisse. Un congé parental prolongé, comme il est d’usage dans de nombreux pays européens, serait donc souhaitable.

 

continuer à lire

 

Les pères et les employeurs en ligne de mire – et un départ

Être père aujourd’hui est une tâche ardue. Non seulement le père continue à assurer en grande partie la sécurité matérielle de sa famille par son activité rémunérée, mais il doit également être présent et compétent pour elle. Cela représente un sacré défi.


En collaboration avec l’association männer.ch, un nouveau dépliant avec des informations pour les pères a été publié : « Tu souhaites le meilleur pour ton enfant ? Alors, donne-le-lui ! ». Des études ont démontré que la  possibilité et la durée de l’allaitement dépendent énormément du papa. La nouvelle information a pour but de donner confiance aux pères de pouvoir assumer leur rôle. Les mères quant à elles sont invitées à encourager leur partenaire à instaurer un rapport autonome avec l’enfant.


En déposant la motion « Les pauses d’allaitement rémunérées doivent être financées par le régime des allocations pour perte de gain », la conseillère nationale Maya Graf a repris le problème du financement des pauses d’allaitement par les employeurs. Une prise en charge des coûts par le régime des APG serait importante surtout dans le cas des petites et moyennes entreprises afin d’éviter que celles-ci exercent une pression sur les mères de sevrer précocement. Il faut le soutien des employeurs et de la société pour que travail rémunéré et allaitement maternel puissent être conciliés.


En tant que membre et présidente du conseil de fondation, j’ai pu contribuer à façonner Promotion allaitement maternel Suisse depuis ses débuts en l’an 2000. J’ai eu le plaisir de travailler avec des directrices faisant preuve de compétence, d’engagement et d’idées novatrices et compter sur les connaissances des membres du conseil de fondation ainsi que des experts et expertes. Mes sincères remerciements vont à toutes ces personnes !


continuer à lire
 

Au milieu de la société

Les enfants représentent l’avenir. Il est d’autant plus important de leur assurer un bon départ dans la vie. Le slogan de la semaine mondiale de l’allaitement maternel 2017 – « L’allaitement maternel nous concerne tous » – invite la société et la politique à aménager les conditions cadres de façon à ce que les recommandations des spécialistes de la santé concernant la durée de l’allaitement puissent être mises en pratique. La campagne s’inscrivait dans le contexte des objectifs de développement durable proclamés par les Nations Unies. L’un de ces objectifs est l’avènement d’une société juste, pacifique et inclusive. Il part du principe que nous assumons une responsabilité

commune pour nos enfants et pour le monde dans lequel ils vivront.


L’allaitement maternel a besoin du soutien de la société. Un environnement favorable à l’allaitement contribue à ce que les mères allaitent plus longtemps. Le père et la famille jouent un rôle important, mais également l’entourage élargi. L’économie est donc appelée à s’engager, tout comme la politique. Afin de faciliter l’allaitement au lieu de travail, les employeurs doivent informer les mères sur les dispositions légales et leur proposer du soutien. Les collègues au travail peuvent à leur tour aider et encourager les mères qui allaitent.


Dans un souci de ne pas concurrencer l’allaitement maternel, une interdiction de publicité pour les préparations pour nourrissons est en vigueur en Suisse. Il est souhaitable d’étendre ces restrictions aux préparations de suite, destinées aux enfants jusqu’à l’âge de douze mois. Comme les emballages sont souvent identiques – à part l’indication d’âge – les produits sont susceptibles d’être confondus et l’interdiction de publicité est de facto contournée. Dans sa réponse à une motion de la conseillère nationale Yvonne Feri, le Conseil fédéral reconnaît qu’il y a nécessité d’agir en la matière.


continuer à lire
 


Sur la bonne voie

Selon notre vision, le plus grand nombre possible d’enfants devraient être exclusivement allaités pendant les quatre à six mois suivant la naissance et l’allaitement devrait être poursuivi également après l’introduction d’aliments de complément. Afin d’atteindre cet objectif, le conseil de fondation a défini au cours de l’année sous revue six champs d’action stratégique et présenté des mesures concrètes pour chacun d’entre eux.

En tant que centre de compétences nous soutenons tous les spécialistes actifs dans les domaines de la grossesse, de l’accouchement et de la petite enfance en leur fournissant du matériel d’information destiné aux parents. Pour que les parents comprennent et mettent en pratique ces informations, offres et recommandations nous les proposons en de nombreuses langues. Ainsi, nous avons publié en 2016 une version succincte de « Breast is best » en 14 langues. Des séquences clés de ce film de formation, qui a reçu plusieurs distinctions, ont été choisies par notre commission scientifique ; les textes ont été traduits et ajoutés aux images. Il en a résulté un court métrage au sujet de l’allaitement et des avantages du lait maternel qui permet de mieux informer et conseiller les parents qui ne maîtrisent aucune des langues nationales.

Plusieurs études ont mis en évidence que le lait maternel peut aider les prématurés à rattraper leur retard de développement. Le film « L’allaitement des prématurés », que nous avons édité en 2016, montre aux mères et aux pères de manière compréhensible que même les prématurés qui ne disposent qu’un faible réflexe de succion peuvent être allaités.

continuer à lire
 


L’accent mis sur les compétences

L’année écoulée a été marquée par un anniversaire, puisque la fondation a fêté ses 15 ans d’existence. Un regard en arrière montre que depuis sa création sous le nom de Fondation suisse pour la Promotion de l’Allaitement maternel en 2000, elle a accompli beaucoup de choses : les brochures d’allaitement en onze langues, l’application mamamap, la bande dessinée « Nouveaux horizons » ou son influence sur la publicité pour les préparations pour nourrissons n’en sont que quelques exemples.

Ces efforts ont mené à des évolutions tout à fait positives. Selon les résultats de l’enquête sur l’allaitement et l’alimentation réalisée en 2014 par la Confédération, les nouveau-nés en
Suisse sont allaités de manière plus conséquente qu’il y a dix ans. Tout cela ne doit pourtant pas inciter à se reposer avec contentement. Trop souvent encore, la durée de l’allaitement ne correspond pas aux recommandations des spécialistes. La fondation va donc redoubler ses efforts pour atteindre ses objectifs. Au cours des dernières années, elle a entrepris une réorientation stratégique qui se traduit également dans le nouveau nom qu’elle s’est donné. Promotion allaitement maternel Suisse se positionne comme un centre de compétences national et se concentre sur la promotion de l’allaitement maternel en Suisse.

Des compétences, il en faut sur différents niveaux. Les spécialistes, par exemple, ont besoin d’un fondement solide de connaissances scientifiques pour donner des conseils pertinents. Promotion allaitement maternel Suisse leur a proposé au cours de l’année sous revue deux symposiums consacrés aux effets positifs du lait maternel. Si les avantages du lait maternel ne sont plus à prouver aujourd’hui, les connaissances sur les relations causales sont encore insuffisantes. La nouvelle, rendue publique au milieu de l’année 2015, qu’une fondation privée assure le financement d’une chaire médicale sur le lait maternel à l’Université de Zurich – une première mondiale – a donc été accueillie avec enthousiasme. Ce centre de recherches devrait permettre d’élargir les compétences des spécialistes.

continuer à lire
 


Une année marquée par des évolutions réjouissantes

Malgré les progrès incontestables qui ont été réalisés aux niveaux sociétal et juridique au cours des dernières années, allaiter pendant le temps de travail est encore tout sauf évident en Suisse. Les résultats d’une enquête sur l’alimentation et la santé des nourrissons (Swiss Infant Feeding Study), menée en 2014, montrent que les  recommandations relatives à l’allaitement sont davantage suivies, mais les incertitudes liées au droit du travail, notamment en ce qui concerne les pauses d’allaitement, persistent tant chez les employées que chez les employeurs.

L’entrée en vigueur des nouvelles dispositions légales concernant la rémunération des pauses d’allaitement peut être considérée comme le point fort de l’année 2014. La durée du temps qui doit être accordé aux employées pour allaiter leur enfant pendant la première année de vie est désormais inscrite dans la loi, ainsi que le fait que ces pauses font partie du temps de travail normal. Des conditions claires ont ainsi été créées.

Cette évolution est bien réjouissante, mais elle ne doit pas nous empêcher de poursuivre nos efforts pour la promotion de l’allaitement, d’informer les mères de leurs droits, de sensibiliser les employeurs aux questions liées à la conciliation entre allaitement et travail et aux bénéfices que l’allaitement présente pour les mères et les enfants.

continuer à lire


Une année marquée par le repositionnement

Au début de l’année sous revue, le conseil de fondation a mis en consultation le projet d’une nouvelle stratégie auprès des organisations actives dans les domaines des soins aux petits enfants et de la promotion de l’allaitement. En tenant compte des prises de position, la stratégie a été modifiée et adoptée par le conseil de
fondation en mai. La fondation s’est ainsi donné des objectifs stratégiques concrets sur les niveaux clients,
résultats, processus et potentiels pour la période de 2013 à 2016. Les principaux buts sont d’augmenter le nombre de mères qui allaitent pendant quatre à six mois, de faciliter la conciliation entre allaitement et travail et de mettre à disposition de tous les prématurés en Suisse du lait de donatrices. Afin de les atteindre, il faudra entre autres modifier l’image de l’allaitement, mettre en réseau des spécialistes de tous les groupes professionnels concernés, améliorer les conditions-cadre pour les parents et disposer d’une offre de matériel d’information de grande qualité.
Le secrétariat de la fondation est la plaque tournante qui, au moyen de coopérations et de partenariats ainsi que
d’un travail de relations publiques intensifié et axé sur des objectifs précis, aidera à positionner l’allaitement maternel comme un aspect essentiel de la promotion de la santé et de la prévention primaire.

Les nouveaux membres du conseil de fondation et du comité scientifique ont été élus pour une période de trois ans. Le conseil de fondation compte désormais moins de membres et s’occupera prioritairement de questions stratégiques. Un plus grand nombre de spécialistes siège par contre au comité scientifique qui mettra systématiquement son expertise au profit de la fondation.

J’aimerais saisir l’occasion pour remercier toutes les personnes qui ont démissionné du conseil de fondation et du comité scientifique pour leur engagement et leur important travail au cours de ces dernières années. Un grand merci est notamment dû à Irène Hösli, qui a présidé le comité scientifique pendant sept ans.

continuer à lire
 

Rapport annuel 2012

Rapport annuel 2011

Rapport annuel 2010

Rapport annuel 2009

Rapport annuel 2008

Rapport annuel 2007

Rapport annuel 2006



Adresse
de fr it en
0
Informations généralesStratégieConseil de fondationCommission scientifiqueRapports annuelsSecrétariatPartenaires / Financement