Promotion allaitement maternel Suisse

Symposium 2020 Lausanne

Symposium allaitement au CHUV, en partenariat avec le Département Femme mère enfants (DFME)


16 septembre 2020, de 14h à 18h

Auditoire Maternité CHUV | Centre hospitalier universitaire Vaudois | Lausanne


Allaitement et santé environnementale

dans le cadre de la semaine mondiale de l'allaitement  « Support breastfeeding for a healthier planet »

Programme


Credits: 3 Crédits SSP, 3 ASDD, 2.5 e-log , 2,75 L CERP


 

 cliquez pour agrandir

 

 

 



Étude suisse sur la santé : l’impact de l’environnement sur notre santé

 

Martine Bourqui-Pittet, PhD, Responsable Section Évaluation des risques, OFSP

 

Chaque jour et sans en avoir forcément conscience, nous sommes exposés à un cocktail de produits chimiques. L’ampleur de cette exposition reste floue et de ce fait, son impact sur la santé est parfois difficile à appréhender. Afin d’aborder cette question et la mettre en lien avec un éventuel impact sur la santé, l’Étude suisse sur la santé a été mise en place.

Étude de cohorte populationnelle, elle vise à terme une ampleur nationale avec 100 000 personnes et un suivi longitudinal. Une première phase pilote a désormais débuté, avec le recrutement d’environ 1000 personnes, primairement dans les cantons de Vaud et Berne. Les volontaires ont entre 20 et 69 ans et représentent la population générale en bonne santé. Un questionnaire sur l’état de santé et quelques habitudes de vie, la prise d’échantillons (sang et urine) et une visite médicale sont à l’ordre du jour des participants. Par la suite diverses analyses sont faites sur les échantillons afin de mesurer des substances spécifiques ou des paramètres cliniques.

Le suivi des personnes sur le long terme doit permettre d’identifier des sources d’exposition, prendre des mesures ciblées et évaluer l’impact de ces mesures sur la charge globale. Prévue sur le long terme en fonction des résultats de la phase pilote, l’Étude suisse sur la santé est un investissement pour la santé des générations futures. 


Présentation


 lmpact des perturbateurs endocriniens durant la grossesse et au début de la vie 

 Professeur Ariane Giacobino
 

Les perturbateurs endocriniens sont des substances omniprésentes dans notre environnement et dans des produits d’utilisation quotidienne. La grossesse et les premiers mois de vie semblent être des périodes durant lesquelles une exposition à ces substances peut avoir des conséquences délétères sur l’organisme. Ces effets peuvent parfois ne se manifester qu’à l’âge adulte, et semblent être médiés, en partie en tout cas, par des modifications de l’expression génique : des modifications épigénétiques. On se réfère à cela comme à une origine développementale de certaines maladies de l’adulte.

Nous allons nous pencher sur les connaissances résultant d’études de laboratoire et épidémiologiques pour comprendre ce phénomène et les risques liés à ces expositions aux perturbateurs endocriniens.


Les polluants dans le lait maternel
Pr Raphaël Serreau, Spécialiste de Santé Publique, Médecine Sociale, Pharmacologie et Santé au Travail, INSERM, Université Paris Sud

Projet HUMADE : Horizon 2020 – Raphaël Serreau (PU-PH), Médecin de Santé Publique, Chef de service, URC « PARADICT-O » Orléans Métropole, Equipe de Recherche 4872 CHU Paul Brousse – Virginie Rigourd (PH), Lactarium CHU Necker Enfants Malades à Paris

Le projet de HUMADE aura pour but de démontrer la pertinence d'utiliser ces tests biologiques basé sur des modèles aquatiques pour examiner la matrice endocrine dans le lait. Cette étude vient compléter la recherche clinique hospitalière que nous avions débuté à l’hôpital Robert Debré à Paris, de 2002 à 2007, puis poursuivie au Lactarium de Necker-Enfants Malades de 2010 à 2015, PHRC AOR10127 ANTALAIT, puis l’étude CONTALAIT de 2012 à 2018 au CHU St Antoine à Paris en collaboration avec plusieurs équipes de recherche : le Lactarium de l’AP-HP, l’ANSES et ONIRIS.

Ce projet a donné plusieurs publications qui servent de référence dans l'évaluation du passage d'ibuprofène et du kétoprofène dans le lait maternel dans le but de mieux informer la prescription de ces deux molécules chez les mères qui allaitent.

Nous nous intéressons dorénavant aux effets perturbateurs endocriniens de faible dose de ces deux AINS de la classe des profènes (Carlson JC et al. 2015 ; Lind DV et al 2017) et du methyl mercure présents dans le lait maternel (Han S et al 2010 ; Richter CA et al 2014 ; Vacchina V et al. 2017). Car, contrairement à l’âge adulte, les hormones ont une fonction de programmation de l’organisme chez le fœtus, le nouveau-né et l’enfant avant 6 mois.

Pour cela je construis actuellement un réseau sur Orléans, l’Unité de Recherche Clinique « PARADICT-O » qui devrait permettre de suivre cette population avec des études de bio monitoring, en lien avec des structures comme Watch Frog® (projet HUMADE) qui ont des contrats avec les stations d’assainissements de la ville depuis 2016. Ce travail en réseau devrait permettre la réalisation de ces études ancillaires avec la médecine de prévention. Dans ce réseau, Madame Nacera Bajjou-Doukkali, Infirmière de Santé au Travail a été recrutée en juin 2018 pour travailler sur les substances toxiques, cancérogènes et mutagènes qui peuvent affecter la femme, au cours de la période de reproduction, grossesse et allaitement et l’homme, dans le cadre d’une exposition professionnelle. La base de donnée HORIZON®, base de donnée de la santé au travail d’Orléans métropole existe depuis 1993 et elle contient plus de 34000 suivis des agents métropolitains en santé au travail. Il apparaît souhaitable de pouvoir exploiter ces données épidémiologiques, en particulier de l’impact de l’ibuprofène sur l’infertilité. La matrice lait maternel pourrait être mise à profit dans des études observationnelles pour les dosages des perturbateurs endocriniens.

Présentation
Expertise toxicologique mère enfant conduite par  Pr Robert Barouki de l'INSERM et de biochimie néonatale du CHU Necker-Enfants Malades.


Coût écologique du non-allaitement

Britta Boutry-Stadelmann, PhD, Coordinatrice WBTi, GIFA – Geneva Infant Feeding Association
 

L’allaitement est l’étalon or de la nourriture du petit être humain. Outre les bienfaits pour la santé de l’enfant (et de la mère) à court et à long terme, outre l’importance de l’allaitement comme geste global en faveur du développement neurophysiologique du bébé et de la communication mère-enfant, l’allaitement joue également un rôle pour la santé de notre planète.

Les débats au sujet du climat concernent la nourriture et on prône le « green feeding », à savoir l’alimentation locale, saine et durable. Le lait maternel réunit toutes ces qualités. Inversement, le non-allaitement non seulement pèse sur le budget familial et sociétal en termes financiers mais présente également un coût écologique – un aspect rarement évoqué. Les préparations pour nourrissons et autres laits artificiels sont des produits ultra-transformés qui nécessitent la production, le transport et le traitement des déchets qu’ils génèrent. Mais l’impact sur l’environnement ne s’arrête pas là.

La Semaine mondiale de l’allaitement 2020 a choisi la thématique « L’Allaitement et la santé de la planète » qui révèle des implications très variées de l’allaitement, permettant ainsi de toucher un public large, à travers les générations qui feront désormais, pour la première fois peut-être, le rapprochement entre climat, ressources, pollution et allaitement.


Présentation



Atelier Nesting : mesures concrètes pour limiter l’exposition aux polluants présents dans votre logement

 Isabelle Ghiste, Consultante en Santé Environnementale, Home Safe Home, Atelier Nesting

 Sensibiliser aux polluants présents dans votre logement, telle est la mission de Home Safe Home. À travers les ateliers Nesting, nous proposons aux futurs et jeunes parents de comprendre le lien entre santé et environnement intérieur quotidien et de se familiariser avec les différentes sources de polluants présents dans leur logement, afin de créer un environnement intérieur sain pour la future mère et pour le bébé. De manière très concrète, nous y parlons donc rénovation et produits d’entretien mais faisons aussi un tour d’horizon du matériel de puériculture usuel (cosmétiques, matériel alimentaire, textiles, jouets) afin d’apprendre à limiter l’exposition aux substances dangereuses et de découvrir des alternatives plus saines, adaptées et accessibles.

L’exposé présente la démarche à l’origine des ateliers Nesting, ainsi que les applications pratiques qui en découlent.


Présentation


On ne pouvait pas le rater : Covid-19 et environnement

Valérie Avignon, sage-femme et Pascaline Urfer, consultante en lactation, DFME, CHUV


On a vu et entendu beaucoup de choses sur les pratiques à adopter face au Covid-19. N’en faisons-nous pas trop ? Des pratiques excessives ne représentent-elles pas un danger pour notre environnement ? 5 minutes pour faire le point et réfléchir à long terme.


Présentation

















Adresse
de fr it en
0
Semaine mondiale                    >Symposiums                               >2020 Zurich2020 Lausanne2020 Bellinzona2011-2019Politique                                              >Pour les professionnel-les-sInfopostInformations aux médias